Comino

Tout au long de son histoire, la plus petite des trois îles maltaise a toujours été un lieu peu sûr pour y vivre. Repaire des pirates et des corsaires, il faut attendre 1618 pour qu'une tour de guet y soit construite.

Aujourd'hui, seules quelques familles vivent sur cette île, restée sauvage et quasi-abandonnée.